Gagner au turf grâce aux chevaux castrés

Cette stratégie a été créé il y a des années de cela et pourtant elle fonctionne encore très bien. Alors aujourd’hui, vous allez découvrir comment gagner au turf grâce aux chevaux castrés. Cette fois nous vous invitons à vous faire aussi petit qu’une souris et à découvrir un secret bien gardé des entraîneurs. Vous serez amené à utiliser des infos surprenantes, accessibles en quelques clics d’ordinateur.

L’idée consiste à parier sur des chevaux venant d’être castrés. Pourquoi? Parce que souvent l’opération les transcende! Voici aujourd’hui comment repérer et jouer les nouveau hongres…

Dans toutes les disciplines, les mâles qui viennent de perdre leurs attributs connaissent une réussite étonnante. Souvent c’est parce que l’entraîneur les trouve trop fougueux ou agressifs qu’il décide de les faire castrer. Après l’opération, les « anciens mâles » restent davantage concentrés avant et pendant la course – surtout juste après leur retour en compétition. Jouer ces « nouveaux hongres » c’est percer une part du mystère de certaines arrivées indéchiffrables! Si le principe reste très simple, la recherche des « nouveaux hongres » et l’application du système requièrent de suivre quelques recommandations précises.

  • Réservez d’abord exclusivement cette méthode aux courses de plat. Chez les sauteurs comme chez les trotteurs, le peloton regorge de hongres, ce qui rend l’étude trop fastidieuse.
  • Dans la réunion de plat choisie, vous écarterez évidemment les lots réservés aux femelles, pour vous concentrer sur tout les autres.

Ceci posé, vous aurez besoin d’une connexion internet pour mener vos recherches, et voici pourquoi: vous devez analyser les courses ouvertes aux hongres (toutes ne le sont pas) en commençant par les moins fournies. Vous prendrez un par un les hongres pour analyser leur carte d’identité sur le site geny.com, seul lien gratuit vous permettant de constater un « changement de sexe » d’une course à une autre (il passe du M des Mâles au H des hongres). Après quelques recherches, vous maîtriserez rapidement la marche à suivre…

Comment mener vos investigations informatiques?

Etape 1:

Sur le site geny.com, vous repérez la Réunion de plat. Passez toutes les courses en revue, en vous arrêtant sur celles ouvertes aux hongres (c’est précisé dans les conditions de courses).

gagner au turf grace aux hongres

Etape 2:

Cliquez sur le nom de chacun des hongres. Vous arrivez sur la fenêtre « carte d’identité » qui liste toutes ses courses précédentes.

  • cliquez sur la première et vérifiez que le cheval est indiqué « H » pour hongre.
  • passez ses courses en revue en cliquant sur le bouton « Courses précédente » (cela va très vite): guettez tout passage de M à H, qui traduit… une castration…

Faites de même pour chacune des courses ouvertes aux hongres.

Etape 3:

Seuls vous intéressent les chevaux qui ont été castrés récemment (ils ont couru maximum 2 fois depuis l’opération). Voici ce que vous allez faire :

  • notez-les dans un calepin,
  • jouez-les en Simple « gagnant/placé »
  • suivez-les sur les 3 courses suivantes, maximum (après vous les rayez).

Prenons un exemple, avec la 8ème course dans la Réunion de plat de Deauville du 4 Juillet 2009.

Vous commencez par le premier hongre, le N°8 Briscoland. Voyons son cursus: sa course précédente remonte au 8 juin 2009:

Voici les course précédentes de Briscoland, avant la course du 4 juillet…

Et vous découvrez que le cheval était déjà hongre à cette date du 8 juin:

Vous remontez « d’un cran » et examinez la course précédente, qui remonte au 12 octobre 2008:

Cheval-male

Surprise, il était mâle! C’est donc après qu’il a été castré. Entre octobre 2008 et juin 2009, une assez longue période de récupération a été nécessaire, ou alors l’entraîneur a différé sa rentrée faute d’engagements valables. Toujours est-il que le 8 juin, c’était sa première course depuis l’opération. Une réapparition victorieuse, à la cote de 93/10- sans doute l’effet positif de la castration sur le rendement du nouveau hongre…

Selon nos instructions, vous suivez ce cheval et vous le jouez le 4 juillet. Résultat: il gagne à nouveau!

Le cheval hongre gagne a nouveau
L’arrivée du 4 juillet: Briscoland gagne la course, à la cote de 6,3/1!

Autre exemple: Toubab Diamond ( entrainement de J.-P. Gauvin) a couru sa dernière course en tant que mâle le 15 juin 2008. Le 27 avril 2009, il recourt une première fois (une simple reprise de contact), avant d’enlever la palme à la sortie suivante (le 21 Mai), à plus de 50/1…

Vous devrez parfois vous montrer plus patient et attendre une troisième sortie, le cheval ayant tardé pour recouvrer la plénitude de ses moyens.

Un autre cas particulier devrait vous interpeller: celui d’un jeune hongre « inédit » (autrement dit qui n’a jamais couru). Si l’entraîneur juge bon de faire « traiter » un poulain, c’est qu’il pense que c’est une bonne opération (dans tous les sens du terme). C’était le cas de Marceti, jeune hongre inédit aligné le 5 septembre à Craon. C’était le seule hongre de la course, et il gagnait à la cote de 13/1!

Moralité : dépéchez-vous de profiter de l’astuce!

Retenez la leçon: jouez d’emblée les castrés récents – qu’importe la durée de l’interruption. Si la victoire n’est pas au rendez-vous dès la première sortie, c’est que celle-ci aura sans doute servi de tremplin pour un objectif ultérieur. Continuez à suivre le fruit de votre travail, et notez son nom bien précieusement pour les jours à venir… Si d’aventure votre découverte ne fait pas surface après trois tentatives, rayez-la de votre carnet de notes.

Un dernier mot: profitez de ces conseils et stratégies de jeu, avant que les entraîneurs ne se voient obligés de déclarer la date de castration dans les programmes.
Utopie pensez-vous? Rien n’est moins sûr: France Galop est bien parvenu à imposer la déclaration du port des oeillères australiennes dans les colonnes des quotidiens spécialisés…